F Nous contacter

0

Documents  Lire et Ecrire en Wallonie | enregistrements trouvés : 33

O

-A +A

P Q

U V

Charleroi


U H

Ce coffret réunit d'une part le manuel à usage des formateurs et des intervenants sociaux et d'autre part le résultat d'une recherche-action menée à Lire et Ecrire (voir description détaillé de ces deux ouvrages)

EDUCATION INTERCULTURELLE

... Lire [+]

U H

- 36 p.

La recherche-action est partie du constat de la difficulté d'articuler, dans l'espace de formation,
l'apprentissage des savoirs de base avec la mission d'émancipation de l'association, telle que formulée dans
le 3ème but énoncé dans la charte du Mouvement.

RECHERCHE-ACTION ; FORMATION DES FORMATEURS ET DES FORMATRICES ; ANALYSE DE PRATIQUES ; INSERTION SOCIALE ; controle social ; CONSCIENTISATION

... Lire [+]

U H

- 7 p.

Lorsque l'on analyse les données statistiques dont disposent les régionales de Lire et Ecrire en
Wallonie, on observe une évolution du public fréquentant les formations en alphabétisation. Tandis
qu'au début des années 2000, les personnes au foyer ou demandeuses d'asiles ­ parmi lesquelles on
dénombrait surtout des femmes ­ constituaient le public majoritaire de ces centres, on observe,
depuis le début des années 2010, que les hommes de nationalité belge, bénéficiaires d'allocations de
chômage ou du revenu d'intégration sociale, sont significativement plus nombreux à s'y inscrire
qu'auparavant. Par ailleurs, depuis quelques années, on observe également que certaines personnes
sont amenées à suivre ces formations sous la pression, voire la menace de perdre leurs allocations.
Nous relions ces évolutions à celle des politiques d'emploi, désormais qualifiées de « politiques
d'activation », telles qu'elles ont été mises en place à partir des années 2000 dans notre pays. Cet
article commence par une synthèse des politiques d'activation et un bref rappel du paradigme de l'Etat
social actif dans lequel elles s'inscrivent. Il met ensuite en relation ces politiques d'activation avec la
demande de formation, à travers des données chiffrées et des témoignages d'apprenants. Dénonçant
enfin les dérives du modèle, il pose la question du respect des motifs d'entrée et d'engagement en
formation.
Lorsque l'on analyse les données statistiques dont disposent les régionales de Lire et Ecrire en
Wallonie, on observe une évolution du public fréquentant les formations en alphabétisation. Tandis
qu'au début des années 2000, les personnes au foyer ou demandeuses d'asiles ­ parmi lesquelles on
dénombrait surtout des femmes ­ constituaient le public majoritaire de ces centres, on observe,
depuis le début des années 2010, que les hommes de ...

controle social ; RELATION ALPHABETISATION EMPLOI ; INSERTION SOCIALE

... Lire [+]

U H

- 5 p.

La Belgique compte 35 prisons : 17 en Flandre, 16 en Wallonie et 2 à Bruxelles. Elles accueillent une population totale de 10 619 détenus pour une capacité de 9 687 places. Cette population est constituée de 34% de prévenus (c'est-à-dire en attente d'un jugement), de 58% de condamnés et de 7% d'internés psychiatriques. Il y a 10 134 hommes et 485 femmes. La part de détenus pour les prisons wallonne et bruxelloise est estimé à 5.795 détenus, d'après une étude de la CAAP datant de 2014.

D'après la CAAP toujours, 75% des détenus sont très peu instruits ou qualifiés : la plupart des détenus n'ont pas de diplôme ou disposent seulement d'une formation de base. 30% seraient analphabètes, 45% n'auraient que leur CEB et 19% leur diplôme de secondaire inférieur. Un détenu sur trois consommerait des drogues licites ou illicites. En 2014, 59 détenus sont décédés en prison. Le taux de suicide en prison est 8 fois supérieur à la moyenne nationale.
La Belgique compte 35 prisons : 17 en Flandre, 16 en Wallonie et 2 à Bruxelles. Elles accueillent une population totale de 10 619 détenus pour une capacité de 9 687 places. Cette population est constituée de 34% de prévenus (c'est-à-dire en attente d'un jugement), de 58% de condamnés et de 7% d'internés psychiatriques. Il y a 10 134 hommes et 485 femmes. La part de détenus pour les prisons wallonne et bruxelloise est estimé à 5.795 détenus, ...

ALPHABETISATION EN MILIEU CARCERAL ; BELGIQUE

... Lire [+]

U H

- 5 p.

La présente analyse s'intéresse à ce que l'on a dénommé « sherwoodisation », processus de décrochage de masse par lequel des populations sortent des circuits d'aide institutionnalisée, vivent en dehors des écrans radars de la sécurité sociale et qu'il devient, par conséquent, de plus en plus difficile de toucher.

DISCRIMINATION SOCIALE

... Lire [+]

Dossiers

 
Z