F Nous contacter

0

Documents  PUF | enregistrements trouvés : 81

O

-A +A

P Q

U V

PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE

108 bd Saint-Germain
75006 Paris


U V

- 182 p.
ISBN 978 2130 5725 10

Éditorial : Yves-Charles Zarka


I. Dossier : L'idéologie de l'évaluation

Yves Charles Zarka, Présentation

Barbara Cassin, La qualité est-elle une propriété émergente de la quantité ?

Sophie Basch, Le démon de l'explicite

Michel Blay, L'évaluation par indicateurs dans la vie scientifique : choix politique et fin de la connaissance

François Simonet, L'évaluation : objet de standardisation des pratiques sociales

Agnès Aflalo, Le scientisme de l'évaluation

Bertrand Guillaume, Indicateurs de performance dans le secteur public : entre illusion et perversité

Emmanuel Picavet, Les universités françaises, victimes de l'idéologie de l'"enseignement supérieur"

Emmanuelle Jouet, L'évaluation en matière de santé

Roland Gori, Les scribes de nos nouvelles servitudes

Michela Marzano, « Publish or perish »


II. Grand article

Yves Charles Zarka, Un pouvoir supposé savoir


III. Glossaire

Michel Espagne, La nouvelle langue de l'évaluation


IV. Chronique intellectuelle

Raphaël Draï, La prédation de la pensée


V. Recensions

Peter Sloterdjik, Colère et Temps, Essai politico-psychologique (par Michel Herland)

Pierre Dockès, Hobbes. Économie, Terreur et Politique (par Delphine Thivet)
Éditorial : Yves-Charles Zarka


I. Dossier : L'idéologie de l'évaluation

Yves Charles Zarka, Présentation

Barbara Cassin, La qualité est-elle une propriété émergente de la quantité ?

Sophie Basch, Le démon de l'explicite

Michel Blay, L'évaluation par indicateurs dans la vie scientifique : choix politique et fin de la connaissance

François Simonet, L'évaluation : objet de standardisation des pratiques sociales

Agnès Aflalo, Le scientisme ...

EVALUATION ; PENSEE CRITIQUE ; IDEOLOGIE ; MILIEU INSTITUTIONNEL

... Lire [+]

U V

- 684 p.
ISBN 978-2-13-055308-3

Le premier grand dictionnaire de l'éducation qui aborde les problématiques liées aux approches sociologiques et psychologiques des sciences de l'éducation, en particulier dans l'espace de recherche francophone.

EDUCATION

... Lire [+]

y

- 343 p.
ISBN 9782130733034

En sociologue, Gérôme Truc éclaire ces récents événements en revenant sur la façon dont les individus ordinaires que nous sommes ont vécu et ont répondu aux attentats du 11-Septembre, du 11 mars 2004 à Madrid et du 7 juillet 2005 à Londres. Analysant les discours politiques et les images médiatiques, les manifestations de solidarité et les minutes de silence, ainsi que des dizaines de milliers de messages adressés aux victimes, son enquête révèle toute l'ambivalence de notre rapport aux attentats islamistes. Et met au jour les ressorts de cette solidarité qui, dans nos sociétés individualistes, finit par se dire à la première personne du singulier plutôt que du pluriel : « Je suis Charlie », « Je suis Paris ». En sociologue, Gérôme Truc éclaire ces récents événements en revenant sur la façon dont les individus ordinaires que nous sommes ont vécu et ont répondu aux attentats du 11-Septembre, du 11 mars 2004 à Madrid et du 7 juillet 2005 à Londres. Analysant les discours politiques et les images médiatiques, les manifestations de solidarité et les minutes de silence, ainsi que des dizaines de milliers de messages adressés aux victimes, son enquête ...

PSYCHOLOGIE SOCIALE ; TERRORISME ; SOCIOLOGIE

... Lire [+]

U V

- 206 pages
ISBN 9782130577416

Depuis la Seconde Guerre mondiale, les politiques éducatives et la recherche en éducation ont reposé sur la croyance que le personnel enseignant formait la profession centrale du système scolaire. Fondé sur l'étude de tendances internationales lourdes en matière d'organisation et de division du travail éducatif, ce livre montre que cette croyance ne correspond plus à la réalité dans un grand nombre de systèmes éducatifs.
Le travail enseignant traditionnel est désormais entré en phase de décomposition et de recomposition avec l'essor de nouveaux métiers et professions de l'éducation dont les agents s'accaparent de plus en plus des fonctions et tâches dévolues jadis aux enseignants réguliers : soutien affectif aux élèves, surveillance et contrôle, socialisation aux normes scolaires, intégration sociale, aide à l'apprentissage... Cette phase se caractérise par l'introduction dans l'école publique d'une nouvelle division du travail éducatif entre diverses catégories d'agents enseignants et non enseignants. Parmi ces derniers, ce livre met en évidence et analyse la croissance exponentielle depuis les années 1960 de nouveaux groupes de techniciens de la pédagogie qui s'approprient progressivement des territoires de travail habituellement réservés aux enseignants.
Cette nouvelle division du travail éducatif, tout en remettant en cause la centralité de la profession enseignante, amène en dernier ressort à réfléchir à la manière différenciée dont l'école contemporaine traite les élèves à travers l'organisation du travail éducatif et la division des métiers et professions de l'éducation qu'elle met en place pour les instruire et les socialiser.
Depuis la Seconde Guerre mondiale, les politiques éducatives et la recherche en éducation ont reposé sur la croyance que le personnel enseignant formait la profession centrale du système scolaire. Fondé sur l'étude de tendances internationales lourdes en matière d'organisation et de division du travail éducatif, ce livre montre que cette croyance ne correspond plus à la réalité dans un grand nombre de systèmes éducatifs.
Le travail enseignant ...

TRAVAIL D'EQUIPE ; ENSEIGNEMENT ; PEDAGOGIE ; IDENTITE PROFESSIONNELLE ; SOCIOLOGIE DE L'EDUCATION ; ORGANISATION DU TRAVAIL

... Lire [+]

U V

- 76 p.

Cet ouvrage est issu d'un colloque organisé par L'Académie des sciences morales et politiques durant lequel des spécialistes se sont exprimés sur l'évaluation statistique de l'illettrisme des élèves et des adultes, sur la connaissance des processus neurophysiologiques, cognitifs et linguistiques intervenant dans l'apprentissage de la lecture, sur les conséquences psychologiques et sociales de l'absence de maîtrise de la lecture et de l'écriture et sur la formation des professeurs des écoles en France et d'autres pays.
Table des matières

Ouverture du colloque par Jean Cluzel

1 -- L'évaluation des performances des élèves en lecture, écriture et calcul par Claudine Peretti

2 -- Attitudes françaises à l'égard de l'évaluation par Bertrand Saint-Sernin

3 -- L'apprentissage de la lecture vue par les neurosciences par Pierre Buser

4 -- La globalité, quels ensembles, quels éléments ? par Jean-Marie Zemb

5 -- Connaissance statistique de l'illettrisme des adultes par Fabrice Murat

6 -- Importance, causes et conséquences de l'illettrisme en France au début du XXIe siècle par Lucien Israël

7 -- L'illettrisme, légendes, tabous, réalités par Louis Baladier

8 -- La formation professionnelle des professeurs des écoles, comparaisons internationales et perspectives d'avenir par Pierre Brunel
Cet ouvrage est issu d'un colloque organisé par L'Académie des sciences morales et politiques durant lequel des spécialistes se sont exprimés sur l'évaluation statistique de l'illettrisme des élèves et des adultes, sur la connaissance des processus neurophysiologiques, cognitifs et linguistiques intervenant dans l'apprentissage de la lecture, sur les conséquences psychologiques et sociales de l'absence de maîtrise de la lecture et de l'écriture ...

STATISTIQUES ; EVALUATION EN LECTURE ; APPRENTISSAGE DE LA LECTURE ; ANALPHABETISME--DEFINITION ; DEVELOPPEMENT COGNITIF ; FORMATION DES ENSEIGNANTS ; ACTES, CONGRES, ETC.

... Lire [+]

U V

- 420 p.
ISBN 978-2130578543

Si cette exploration des expériences constitutives d'un environnement social ­ et, a fortiori, culturel ­ où le partage des émotions assure le « marquage » des événements heureux ou malheureux dévoile combien nos pratiques individuelles quotidiennes sont amenées à en côtoyer d'autres à des fins psychoaffectives, il n'en demeure pas moins qu'elle fournit un matériau et les outils indispensables à qui voudrait comprendre, au-delà des terrains d'analyses proposés par l'auteur et quelles que soient les circonstances, ce qui fait que les individus éprouvent constamment le besoin de se confier.
LIRE LA SUITE DE LA CRITIQUE DE
Stéphanie Hurez, « Bernard Rime, Le partage social des émotions », Questions de communication [En ligne], 11 | 2007, mis en ligne le , consulté le 17 février 2015. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/7430
Si cette exploration des expériences constitutives d'un environnement social ­ et, a fortiori, culturel ­ où le partage des émotions assure le « marquage » des événements heureux ou malheureux dévoile combien nos pratiques individuelles quotidiennes sont amenées à en côtoyer d'autres à des fins psychoaffectives, il n'en demeure pas moins qu'elle fournit un matériau et les outils indispensables à qui voudrait comprendre, au-delà des terrains ...

PSYCHOLOGIE SOCIALE ; EXPRESSION DE SOI

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Dossiers

 
Z