F Nous contacter

0

Documents  PSYCHOLOGIE SOCIALE | enregistrements trouvés : 86

O

-A +A

P Q

y

- 20 pages

version remaniée de la version publiée sur le site du Grain en 2007.
Dans les années 1960, une nouvelle perspective de recherche appliquée à l'action éducative et sociale voit le jour : l'analyse institutionnelle. Alliant psychologie sociale des groupes et analyse macrosociologique de la société, celle-ci vise à analyser les formes et rapports de pouvoir qui sont à l'oeuvre, de manière implicite, dans les institutions et les organisations. Il s'agit de mettre en évidence les rapports de pouvoir réels mais camouflés « sous la fausse banalité de l'évidence », souvent à l'origine de conflits. Afin de mettre à jour ces rapports de pouvoir, l'analyse institutionnelle distingue d'abord trois « acteurs » : l'institué (l'ordre en place, le règlement de travail par exemple), l'instituant (celui ou celle qui remet en question la norme, l'institué), et l'institutionnalisation (l'intégration, la récupération de ce qui a été remis en question afin de le normaliser). Ensuite, elle recourt à un « analyseur », un évènement qui fait apparaitre le non-dit de l'institution. Cet analyseur peut survenir naturellement ou être provoqué afin de forcer chacun à se dévoiler (par exemple, le refus par un formateur de procéder à l'évaluation de ses stagiaires, pourtant imposée par le pouvoir subsidiant). Enfin, en situation de conflit, trois stratégies peuvent être mises en place par les acteurs : le mode d'action institutionnel (exemple : une action syndicale via le conseil d'entreprise), le mode d'action anti-institutionnel (exemple : un refus explicite d'appliquer certaines décisions) et le mode d'action contre-institutionnel (exemple : un travail d'équipe non prévu par la direction).
Après une description des concepts de base et de la méthodologie de l'analyse institutionnelle, Francis Tilman nous invite à la lecture d'analyses de cas précis de résolution de conflits.
version remaniée de la version publiée sur le site du Grain en 2007.
Dans les années 1960, une nouvelle perspective de recherche appliquée à l'action éducative et sociale voit le jour : l'analyse institutionnelle. Alliant psychologie sociale des groupes et analyse macrosociologique de la société, celle-ci vise à analyser les formes et rapports de pouvoir qui sont à l'oeuvre, de manière implicite, dans les institutions et les organisations. Il ...

POUVOIR ; MILIEU INSTITUTIONNEL ; ANALYSE INTITUTIONNELLE ; RESOLUTION DE CONFLIT ; DYNAMIQUE DE GROUPE ; PSYCHOLOGIE SOCIALE

... Lire [+]

U V

- n° 169 - pp. 7-15

"(...) Cet article permettra de mieux comprendre le phénomène des stéréotypes et de la stéréotypisation, ce mécanisme psychosocial qui conduit à l'élaboration de stéréotypes. Il balaiera le travail des théoriciens qui, depuis près d'un siècle, se sont attachés à analyser ce phénomène : des théories individualistes où le stéréotype est le fait d'un seul individu aux théories groupales où ce sont les groupes qui produisent les stéréotypes. (...)" "(...) Cet article permettra de mieux comprendre le phénomène des stéréotypes et de la stéréotypisation, ce mécanisme psychosocial qui conduit à l'élaboration de stéréotypes. Il balaiera le travail des théoriciens qui, depuis près d'un siècle, se sont attachés à analyser ce phénomène : des théories individualistes où le stéréotype est le fait d'un seul individu aux théories groupales où ce sont les groupes qui produisent les stéréotypes. (...)"

PSYCHOLOGIE SOCIALE

... Lire [+]

U H

Des génocides aux attentats....
La souffrance et le mal sont liés à la destinée humaine. Un simple regard sur le siècle précédent, le vingtième siècle des horreurs, ayant connu 2 guerres mondiales, la naissance des camps d'extermination et différents génocides, nous plonge dans l'incompréhension et l'effroi.
Aujourd'hui, la guerre et le terrorisme continuent à répandre la souffrance.
Y aurait-il chez l'homme une part maudite qui le pousserait à créer le désordre, un côté sombre qui l'inciterait à répandre la souffrance ?
Ce documentaire tente d'analyser et de comprendre par quels mécanismes mystérieux l'humain peut se transformer en démon ou en sage, en crapule ou en héros ?
Des génocides aux attentats....
La souffrance et le mal sont liés à la destinée humaine. Un simple regard sur le siècle précédent, le vingtième siècle des horreurs, ayant connu 2 guerres mondiales, la naissance des camps d'extermination et différents génocides, nous plonge dans l'incompréhension et l'effroi.
Aujourd'hui, la guerre et le terrorisme continuent à répandre la souffrance.
Y aurait-il chez l'homme une part maudite qui le pousserait à ...

GUERRE ; VIOLENCE ; PHILOSOPHIE SOCIALE ; genocide ; ETHIQUE ; PSYCHOLOGIE SOCIALE ; AUTORITE

... Lire [+]

U V

- 120 p.
ISBN 2 940195 31 5

Les principales théories de l'agir élaborées au cours du 20è siècle dans le champ de la philosophie, de la psychologie, des sciences du travail et de la formation.

ACTION SOCIALE ; PHILOSOPHIE SOCIALE ; PSYCHOLOGIE SOCIALE

... Lire [+]

U V

- 224 p.
ISBN 2228908398

Aliénation, suicide : on sait que le travail peut produire le pire. Mais qu'il puisse aussi générer le meilleur, qu'il puisse être facteur d'accomplissement de soi et d'émancipation, une majorité de gens en doutent encore. C'est pourtant la voie explorée dans ce livre magistral qui propose, grâce à une nouvelle théorie du travail, de penser politiquement l'organisation de celui-ci.
Ce premier volume analyse les rapports entre travail, corps et sexualité. Il montre que le travail de production est une épreuve pour la subjectivité tout entière d'où peuvent émerger de nouvelles habiletés, à la condition toutefois que cette épreuve soit relayée par un deuxième travail, de soi sur soi, ou de transformation de soi.
Aliénation, suicide : on sait que le travail peut produire le pire. Mais qu'il puisse aussi générer le meilleur, qu'il puisse être facteur d'accomplissement de soi et d'émancipation, une majorité de gens en doutent encore. C'est pourtant la voie explorée dans ce livre magistral qui propose, grâce à une nouvelle théorie du travail, de penser politiquement l'organisation de celui-ci.
Ce premier volume analyse les rapports entre travail, corps et ...

SOCIOLOGIE DU TRAVAIL ; ORGANISATION DU TRAVAIL ; PSYCHOLOGIE SOCIALE ; SEXUALITE

... Lire [+]

U V

- 256 p.
ISBN 2228908401

Autre volet de la nouvelle théorie du travail proposée par Christophe Dejours, ce livre montre que l'organisation du travail a des incidences qui vont bien au-delà du seul monde du travail. Au travail, on peut en effet apprendre le respect de l'autre, la prévenance, la solidarité, la délibération, les principes de la démocratie. On peut aussi y apprendre l'instrumentalisation de l'autre, la duplicité, la déloyauté, le chacun-pour-soi, la lâcheté, le mutisme. De sorte que l'organisation du travail s'offre toujours comme un lieu d'apprentissage de l'implication ou de la désertion des espaces politiques... Autre volet de la nouvelle théorie du travail proposée par Christophe Dejours, ce livre montre que l'organisation du travail a des incidences qui vont bien au-delà du seul monde du travail. Au travail, on peut en effet apprendre le respect de l'autre, la prévenance, la solidarité, la délibération, les principes de la démocratie. On peut aussi y apprendre l'instrumentalisation de l'autre, la duplicité, la déloyauté, le chacun-pour-soi, la ...

SOCIOLOGIE DU TRAVAIL ; ORGANISATION DU TRAVAIL ; PSYCHOLOGIE SOCIALE ; PROJET DE SOCIETE

... Lire [+]

Dossiers

 
Z