F Nous contacter

0

La mixité sociale résidentielle favorise-t-elle la mixité scolaire ? Le cas Bruxellois

MARISSAL Pierre

Belgeo

2017

26 p.

MILIEU URBAIN ; POLITIQUE SOCIALE ; CLASSE SOCIALE ; DISCRIMINATION SOCIALE ; DISCRIMINATION EN EDUCATION ; ORIENTATION SCOLAIRE

https://journals.openedition.org/belgeo/20313

À Bruxelles, comme dans de nombreuses villes en Europe et aux Etats-Unis, les politiques urbaines accordent une importance centrale à la promotion de la mixité sociale à l'échelle résidentielle locale, particulièrement dans les quartiers centraux de faibles niveaux socioéconomiques. Paradoxalement, la mixité sociale y reste pourtant assez peu étudiée, et ses effets positifs sont plus souvent postulés que concrètement analysés et vérifiés. Au travers du prisme spécifique de l'enseignement, l'article entend confronter le discours régional sur la mixité aux observations statistiques. Il montre que la mixité sociale résidentielle, non négligeable même dans les quartiers en moyenne les plus pauvres, ne conduit pas à une mixité sociale équivalente dans les écoles, du fait d'intenses effets de ségrégation et de dualisation scolaire au sein des espaces résidentiels locaux. Toujours à travers le cas de l'enseignement, il interroge aussi l'importance accordée aux effets de lieux et de concentration.

Langue : FRANCAIS

Téléchargeable : Oui

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

Dossiers

 
Z