F Nous contacter

0

Documents  AUTOGESTION | enregistrements trouvés : 17

O

-A +A

P Q

U V

- pp.177-188

"Le Ganokendra (ou centre du peuple) est un programme d'alphabétisation axé sur la réduction de la pauvreté et plus particulièrement sur les questions transversales d'autonomisation des femmes au Bangladesh."

BANGLADESH ; ALPHABETISATION EN MILIEU RURAL ; ALPHABETISATION DES FEMMES ; PROGRAMME D'ALPHABETISATION ; AUTOGESTION ; CONSCIENTISATION

... Lire [+]

U V

- n° 0 - pp. 295-308

Anne Steiner développe l'idée principale des anarchistes individualistes dont les figures de proue étaientt Albert Libertad et Anna Mahé: "nous étions individualistes dans le sens ou l'individu est la base de toute société, que la vie en société ne pouvaient avoir d'autres raison d'être que de diminuer l'effort de l'homme et de mieux permettre l'épanouissement de la personalité (...) dans tous les domaines". Convaincu que la raison menait à l'anarchie, c'est dans les universités populaires qu'il voulaient la développer par l'éducation et en 1902 ils fondèrent les causeries populaires.... Anne Steiner développe l'idée principale des anarchistes individualistes dont les figures de proue étaientt Albert Libertad et Anna Mahé: "nous étions individualistes dans le sens ou l'individu est la base de toute société, que la vie en société ne pouvaient avoir d'autres raison d'être que de diminuer l'effort de l'homme et de mieux permettre l'épanouissement de la personalité (...) dans tous les domaines". Convaincu que la raison menait à ...

AUTOFORMATION ; AUTOGESTION ; PHILOSOPHIE DE L'EDUCATION ; révolution ; PEDAGOGIE LIBERTAIRE

... Lire [+]

U V

- 162 p.

Expérience d'autogestion dans l'institution scolaire : Le CES des Gorguettes en 1974

AUTOGESTION ; TEMOIGNAGE ; SOCIOLOGIE DE L'EDUCATION ; EXPERIENCE

... Lire [+]

U V

- 320 p.
ISBN 2 909540 75 8

Jean Le Gal, né en 1933, dans un petit village de Bretagne, de parents analphabètes, a été successivement instituteur, chargé de cours en Sciences de l'éducation à l'Université de Paris X Nanterre, maître de conférences à l'IUFM de Nantes et membre du CA de DEI-France (Défense des Enfants International). Contemporain de Célestin Freinet, il a été un praticien et un propagandiste inlassable de la pédagogie Freinet en France comme au niveau international. Mieux, il enrichira cette pédagogie en l'ouvrant à l'autogestion et à la démocratie participative.
Bref, au jour d'aujourd'hui, Jean Le Gal est un " grand " de la pédagogie Freinet et est considéré comme " le Pape " des Droits de l'Enfant.
Dans ce livre, il se raconte et raconte l'histoire du mouvement Freinet de ces quarante dernières années. Le passage de la coopération à l'autogestion et à la démocratie participative. L'espoir d'une école tout à la fois moderne, populaire, laïque et socialiste.
Tous ceux et toutes celles qui ne désespèrent pas de construire un grand service public laïque d'éducation au service du peuple et des enfants se délecteront de ce livre et y trouveront d'abondance matière à réfléchir et à agir.
Jean Le Gal, né en 1933, dans un petit village de Bretagne, de parents analphabètes, a été successivement instituteur, chargé de cours en Sciences de l'éducation à l'Université de Paris X Nanterre, maître de conférences à l'IUFM de Nantes et membre du CA de DEI-France (Défense des Enfants International). Contemporain de Célestin Freinet, il a été un praticien et un propagandiste inlassable de la pédagogie Freinet en France comme au niveau ...

PEDAGOGIE FREINET ; AUTOGESTION ; TEMOIGNAGE ; RELATIONS FORMATEUR APPRENANT

... Lire [+]

U V

- 326 p.

Psychanalyste et pédagogue, A. S. Neill croyait en une école libre où l'enfant aurait droit au bonheur. Sa réflexion fit grand bruit.
Neill avait 12 ans lorsque Freud substitua à l'hypnose la psychanalyse, et l'école laïque de Jules Ferry comptait presque un demi-siècle d'existence lorsque ce pédagogue britannique fonda son école de Summerhill en 1921. Une école fondée contre l'école traditionnelle, et où l'enseignement reposait sur deux notions fondamentales : la liberté des élèves ainsi que l'autoresponsabilité. Paru à New York en 1960, en France au lendemain de mai 1968, Libres enfants de Summerhill est vite devenu un best-seller (plus de 400 000 exemplaires vendus).
Neill y présente son expérience personnelle. La création de l'école tout d'abord, dont la mission première n'était pas d'instruire (puisque pour lui l'enseignement vient freiner l'éveil intellectuel) mais d'éduquer des enfants " normaux " âgés de 5 à 15 ans. Son objectif était de permettre à chacun d'accéder à la vérité de son propre désir : " Il est évident qu'une école où l'on force des enfants actifs à s'asseoir devant des pupitres pour étudier des matières inutiles est une mauvaise école ". Summerhill aurait pu prendre pour devise ce qui réglait la vie dans l'abbaye de Thélème, que le Gargantua de Rabelais fit bâtir : Fais ce que voudras. Les cours y étaient facultatifs, les enfants y jouissaient d'une totale liberté, pouvaient jouer autant qu'ils le voulaient (car après avoir vécu pleinement le temps du jeu les élèves se mettraient d'eux-mêmes au travail), et Neill leur accordait le droit au bruit, à la masturbation, à la nudité, à la saleté, aux jurons, aux histoires grivoises (pour ne pas favoriser le refoulement sexuel), et même celui de ne faire ni mathématique ni grec ni latin. Il faudrait ajouter qu'il y interdisait la censure des livres, ne dispensait aucune doctrine religieuse (selon lui, Dieu, " c'est le meilleur de chacun de nous "), et s'attachait à servir au mieux les besoins de ses 45 pensionnaires, par exemple en tentant de lever leurs inhibitions. En 1955, l'école de Summerhill bénéficia d'un rapport d'inspection plutôt flatteur, qui validait l'efficacité de la méthode : il y avait bien liberté et non pas anarchie. lire la suite sur http://www.lmda.net/din/tit_lmda.php?Id=19474
Psychanalyste et pédagogue, A. S. Neill croyait en une école libre où l'enfant aurait droit au bonheur. Sa réflexion fit grand bruit.
Neill avait 12 ans lorsque Freud substitua à l'hypnose la psychanalyse, et l'école laïque de Jules Ferry comptait presque un demi-siècle d'existence lorsque ce pédagogue britannique fonda son école de Summerhill en 1921. Une école fondée contre l'école traditionnelle, et où l'enseignement reposait sur deux ...

PEDAGOGIE EMANCIPATRICE ; AUTOGESTION ; ENSEIGNEMENT--HISTOIRE ; PSYCHANALYSE

... Lire [+]

Dossiers

 
Z