F Nous contacter

0

Documents  POUVOIR | enregistrements trouvés : 69

O

-A +A

P Q

U V

- n° 145 - pp. 8-9

Présentation de l'atelier par ses deux formateurs, membres du GBEN (Groupe Belge d'Education Nouvelle)

CITOYENNETE ; PENSEE CRITIQUE ; POUVOIR

... Lire [+]

y

- 20 pages

version remaniée de la version publiée sur le site du Grain en 2007.
Dans les années 1960, une nouvelle perspective de recherche appliquée à l'action éducative et sociale voit le jour : l'analyse institutionnelle. Alliant psychologie sociale des groupes et analyse macrosociologique de la société, celle-ci vise à analyser les formes et rapports de pouvoir qui sont à l'oeuvre, de manière implicite, dans les institutions et les organisations. Il s'agit de mettre en évidence les rapports de pouvoir réels mais camouflés « sous la fausse banalité de l'évidence », souvent à l'origine de conflits. Afin de mettre à jour ces rapports de pouvoir, l'analyse institutionnelle distingue d'abord trois « acteurs » : l'institué (l'ordre en place, le règlement de travail par exemple), l'instituant (celui ou celle qui remet en question la norme, l'institué), et l'institutionnalisation (l'intégration, la récupération de ce qui a été remis en question afin de le normaliser). Ensuite, elle recourt à un « analyseur », un évènement qui fait apparaitre le non-dit de l'institution. Cet analyseur peut survenir naturellement ou être provoqué afin de forcer chacun à se dévoiler (par exemple, le refus par un formateur de procéder à l'évaluation de ses stagiaires, pourtant imposée par le pouvoir subsidiant). Enfin, en situation de conflit, trois stratégies peuvent être mises en place par les acteurs : le mode d'action institutionnel (exemple : une action syndicale via le conseil d'entreprise), le mode d'action anti-institutionnel (exemple : un refus explicite d'appliquer certaines décisions) et le mode d'action contre-institutionnel (exemple : un travail d'équipe non prévu par la direction).
Après une description des concepts de base et de la méthodologie de l'analyse institutionnelle, Francis Tilman nous invite à la lecture d'analyses de cas précis de résolution de conflits.
version remaniée de la version publiée sur le site du Grain en 2007.
Dans les années 1960, une nouvelle perspective de recherche appliquée à l'action éducative et sociale voit le jour : l'analyse institutionnelle. Alliant psychologie sociale des groupes et analyse macrosociologique de la société, celle-ci vise à analyser les formes et rapports de pouvoir qui sont à l'oeuvre, de manière implicite, dans les institutions et les organisations. Il ...

POUVOIR ; MILIEU INSTITUTIONNEL ; PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE ; RESOLUTION DE CONFLIT ; DYNAMIQUE DE GROUPE ; PSYCHOLOGIE SOCIALE

... Lire [+]

U V

- n° 209 - PP;[19-28]

Comment éviter d'accroître les inégalités et les prises de pouvoir au sein d'un groupe?

ETHIQUE ; POLITIQUE ; POUVOIR ; différentiation pédagogique

... Lire [+]

U V

- n° 210 - [94-102] pp.

L'auteur s'intéresse au "seuil de la participation", zone tampon ou se joue le tri entre les personnes concernées par un sujet présentes et celles non présentes lors d'un débat. Le sentiment d'être à sa place dans ces lieux participatifs. Analyse de ses lieux participatifs "inhospitaliers", souvent producteurs d'exclusions qu'ils sont censés combattre.

ESTIME DE SOI ; POUVOIR ; DEMOCRATIE ; PENSEE CRITIQUE

... Lire [+]

U V

- n° 210 - [103-124] pp.

Rencontre avec Muriel Bernard, médiatrice culturelle ­ Article27 # Bruxelles
et Joëlle Dugailly, formatrice ­ Collectif Alpha Saint-Gilles.
Propos recueillis et mis en forme par Sylvie-Anne Goffinet ­ Lire et Écrire Communauté française

La participation approchée via les outils de la médiation culturelle et de la démocratie profonde

CITOYENNETE ; DEMOCRATIE ; POUVOIR ; AUTO-SOCIO CONSTRUCTION DU SAVOIR

... Lire [+]

Dossiers

 
Z