F Nous contacter

0

Documents  SANTE MENTALE | enregistrements trouvés : 19

O

-A +A

P Q

y

criTIC permet d'explorer, à travers des cartes illustrées, les mécanismes à l'oeuvre derrière l'omniprésence des technologies de l'information et de la communication, et d'éclairer les changements qu'elles produisent dans notre quotidien ainsi que dans notre façon de nous comporter et de voir le monde. Avoir un accès à Internet est devenu un besoin et en même temps une quasi obligation pour toutes et tous. Presque tout le monde possède maintenant une adresse mail, tandis que les comptes sur les réseaux sociaux se multiplient. L'utilisation d'internet est incontournable et modifie notre rapport aux autres et à notre environnement. Le progrès technologique étant plus rapide que la mise en place de garde-fous, on observe aujourd'hui des phénomènes et des situations pouvant poser question. Coincé, peut-être, entre un sentiment de perte de contrôle et une dépendance ancrée dans des habitudes quotidiennes, l'individu n'a pas toujours la possibilité de prendre du recul pour analyser ces phénomènes. Partant de ce constat, cet outil d'éducation permanente invite, à partir de cartes illustrées, à débattre autour de questions liées à internet, aux réseaux sociaux et aux nouvelles fonctionnalités et façons numériques de s'informer et de communiquer. Il vise, en particulier, à mettre en exergue les effets individuels et sociétaux engendrés. criTIC permet d'explorer, à travers des cartes illustrées, les mécanismes à l'oeuvre derrière l'omniprésence des technologies de l'information et de la communication, et d'éclairer les changements qu'elles produisent dans notre quotidien ainsi que dans notre façon de nous comporter et de voir le monde. Avoir un accès à Internet est devenu un besoin et en même temps une quasi obligation pour toutes et tous. Presque tout le monde possède ...

CITOYENNETE ; TIC ; SANTE MENTALE ; COMMUNICATION

... Lire [+]

U V

- 432 p.
ISBN 978-2-70813266-5

Présentation par l'éditeur
Au contraire de la plupart des psychologues, qui s'intéressent en priorité aux pathologies, Abraham Maslow a consacré sa vie à comprendre la santé mentale, l'accomplissement de soi, la plénitude.
Ce livre, son dernier, est le sommet de son oeuvre. Il réunit les résultats de ses recherches et ses intuitions majeures sur les potentialités positives de la nature humaine. Elles le conduisent à s'interroger sur ce que signifie être "complètement humain".
Ce livre déborde le champ traditionnel de la psychologie pour devenir une exploration de la nature humaine. Mêlant recherches, expérimentations et observations, Maslow y traite de biologie, de besoin, de valeur, d'expérience paroxystique (mystique), de créativité, d'éducation, de synergie, d'organisation sociale, de connaissance, de science, de transcendance, de motivation... À travers tous ces aspects de l'humanité, il n'a de cesse de chercher et de montrer le meilleur de l'homme. Pour lui, le psychologue doit inviter chacun à se réaliser et à constituer une société favorable à cet épanouissement, une société "eupsychique".
Présentation par l'éditeur
Au contraire de la plupart des psychologues, qui s'intéressent en priorité aux pathologies, Abraham Maslow a consacré sa vie à comprendre la santé mentale, l'accomplissement de soi, la plénitude.
Ce livre, son dernier, est le sommet de son oeuvre. Il réunit les résultats de ses recherches et ses intuitions majeures sur les potentialités positives de la nature humaine. Elles le conduisent à s'interroger sur ce que ...

PSYCHOLOGIE ; DEVELOPPEMENT DE LA PERSONNE ; SANTE MENTALE ; MOTIVATION ; DEVELOPPEMENT COGNITIF ; PSYCHOLOGIE SOCIALE

... Lire [+]

U V

- 190 p
ISBN 2 7492 0382 1

Présentation de l'éditeur
Baliser la souffrance sociale, symptôme d'une société du profit qui ne sait partager, la repérer sous ses diverses déclinaisons, notamment dans le monde du travail et de ses exclus, l'illustrer d'analyses accompagnées de réponses concrètes, tel est le but de l'approche tant sociologique que clinique proposée ici. Des soignants, des acteurs sociaux et des chercheurs confrontent leurs réflexions pour la résolution éthique d'un impératif catégorique : répondre aux souffrances des laissés-pour-compte de la justice sociale, toujours plus nombreux. Leur objectif est de dégager des voies nouvelles d'aide, de réhabilitation et de promotion, en s'efforçant de contrer les tendances individualisantes et psychologisantes en vogue dans l'action sociale et en prenant en compte ce que ressentent les personnes directement concernées. Pour cela, ils s'efforcent de comprendre les processus " handicapants ", les dynamiques de résistance ou de reconstruction ainsi que les raisons et la nature des difficultés rencontrées par un certain nombre de dispositifs d'aide ou de prise en charge, en particulier le système psychiatrique.
Présentation de l'éditeur
Baliser la souffrance sociale, symptôme d'une société du profit qui ne sait partager, la repérer sous ses diverses déclinaisons, notamment dans le monde du travail et de ses exclus, l'illustrer d'analyses accompagnées de réponses concrètes, tel est le but de l'approche tant sociologique que clinique proposée ici. Des soignants, des acteurs sociaux et des chercheurs confrontent leurs réflexions pour la résolution éthique ...

PSYCHOLOGIE SOCIALE ; PSYCHANALYSE ; DISCRIMINATION SOCIALE ; SANTE MENTALE

... Lire [+]

y

Cet ouvrage regroupe une série d'études de terrain novatrices réalisées par des praticiens/chercheurs chevronnés, immergés dans des « lieux d'exils », où vivent des populations mises au ban du social, marquées par un entrelacs de relégations et de discrédits.

Qu'elles soient migrantes, immigrées ou autochtones, elles vivent différents exils qui ont des répercussions sur leur parcours, leurs relations sociales, leurs économies psychiques et affectives. Issus de divers secteurs (santé mentale, aide sociale, sans-abrisme, enseignement, aide à la jeunesse), les praticiens-chercheurs, co-auteurs de cet ouvrage, inventent des pratiques anthropologiques et cliniques qui donnent la parole aux « sans parts », rendent visibles les vies invisibles, créent des passerelles entre les mondes et les disciplines.

Leurs enquêtes de terrain s'appuient sur l'inventivité de leurs publics et créent les conditions de trouvailles, d'expérimentations, de pratiques psychosociales et socio-éducatives « en contexte social », adaptées aux conditions de vie, aux codes et supports sociaux des groupes et des personnes, à leurs sensibilités et aspirations.
Cet ouvrage regroupe une série d'études de terrain novatrices réalisées par des praticiens/chercheurs chevronnés, immergés dans des « lieux d'exils », où vivent des populations mises au ban du social, marquées par un entrelacs de relégations et de discrédits.

Qu'elles soient migrantes, immigrées ou autochtones, elles vivent différents exils qui ont des répercussions sur leur parcours, leurs relations sociales, leurs économies psychiques et ...

DROIT D'ASILE ; SANTE ; DEMARCHE ADMINISTRATIVE ; RECHERCHE-ACTION ; POLITIQUE D' INTEGRATION ; IMMIGRATION ; PAUVRETE ; DISCRIMINATION ; TEMOIGNAGE ; MILIEU URBAIN ; SOCIOLOGIE ; ANALYSE DE PRATIQUES ; SANTE MENTALE ; MILIEU INSTITUTIONNEL ; ETHIQUE ; ESTIME DE SOI

... Lire [+]

y

- 279 pages
ISBN 978-2930674056

Dans une société qui conçoit le travail comme un devoir moral engageant la responsabilité individuelle de chacun, l'absence ou le manque de travail rend suspect. Souvent associé à l'oisiveté, « mère de tous les vices », le chômage est à la fois un risque social, contre lequel ont été mises en place des protections collectives, et une réalité vécue de manière personnelle.

Parfois vu comme une victime, le chômeur est aussi souvent soupçonné d'être responsable de sa situation, par manque de formation, par absence de motivation, voire par goût de la paresse. En période de plein-emploi, les sans-emploi sont accusés de vouloir vivre au crochet de la société. En temps de crise, les chômeurs sont perçus comme une menace pour l'ordre social et la démocratie, ainsi que pour les finances publiques et les dispositifs de protection sociale.

Hubert Dewez a été l'un des fondateurs du CARHOP et du CRISP. Syndicaliste et grand historien du mouvement ouvrier belge, il a publié de nombreux et importants ouvrages sous le pseudonyme Jean Neuville. Le second volume de son histoire de la condition ouvrière au 19e siècle est intitulé L'ouvrier suspect. Près de quarante ans après cet ouvrage majeur, Le chômeur suspect se veut à la fois un hommage à J. Neuville et un complément à son oeuvre.

En examinant les discours, les représentations, les préjugés et les stéréotypes développés à l'encontre des chômeurs, particulièrement depuis le 19e siècle, ce livre met en avant les différents types de stigmatisation dont les chômeurs sont l'objet depuis plus de deux siècles. Il souligne aussi que cette focalisation sur des boucs émissaires dissimule des enjeux politiques, économiques et sociaux de première importance.
Dans une société qui conçoit le travail comme un devoir moral engageant la responsabilité individuelle de chacun, l'absence ou le manque de travail rend suspect. Souvent associé à l'oisiveté, « mère de tous les vices », le chômage est à la fois un risque social, contre lequel ont été mises en place des protections collectives, et une réalité vécue de manière personnelle.

Parfois vu comme une victime, le chômeur est aussi souvent soupçonné ...

INSERTION SOCIALE ; CHOMAGE ; ESTIME DE SOI ; SYNDICAT ; HISTOIRE SOCIALE ; ETAT SOCIAL ACTIF ; SANTE MENTALE

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Dossiers

 
Z