F Nous contacter

0

Documents  SOCIOLOGIE | enregistrements trouvés : 62

O

-A +A

P Q

U V

- pp. 363-388

Une enquête sur les activités d'une organisation tchèque "Receptàr", (institution à visée éducative)
met en évidence plusieurs thèses.

MEDIAS DE MASSE ; FORMATION ; RECHERCHE ; SOCIOLOGIE

... Lire [+]

U V

- 258 p.
ISBN 978 2 7465 0449 3

Le 20 juin 2009, Neda, une jeune Iranienne de 26 ans, a été tuée par la milice. Dans les régimes totalitaires d'antan, cette nouvelle aurait été vite étouffée. Aujourd'hui, grâce au logiciel Twitter, l'événement a été relayé instantanément dans le monde entier. Cet épisode tragique atteste des bouleversements actuels de l'espace public : toujours sous le regard des autres, nous serions contraints de devenir plus justes. Cela vaudrait pour toutes les personnes investies d'une fonction : hommes politiques, policiers, juges, médecins, soldats, fonctionnaires...
Cette aspiration à la transparence se manifeste déjà dans la société contemporaine. Il en résulte un état dit de « sousveillance », où le contrôle ne vient plus d'en haut, comme dans la société de surveillance, mais d'en bas. Désormais, ce n'est plus celui qui voit qui a le pouvoir, mais celui qui est vu.
Ce livre explore les conséquences possibles d'une généralisation de la sousveillance à la planète. Il montre l'insuffisance des théories de l'information et de la communication pour aborder les dimensions éthiques à l'ère de l'infosphère.
Le 20 juin 2009, Neda, une jeune Iranienne de 26 ans, a été tuée par la milice. Dans les régimes totalitaires d'antan, cette nouvelle aurait été vite étouffée. Aujourd'hui, grâce au logiciel Twitter, l'événement a été relayé instantanément dans le monde entier. Cet épisode tragique atteste des bouleversements actuels de l'espace public : toujours sous le regard des autres, nous serions contraints de devenir plus justes. Cela vaudrait pour toutes ...

INTERNET ; MEDIAS DE MASSE ; SOCIOLOGIE ; ETHIQUE

... Lire [+]

U V

- 283 p.
ISBN 978-2-7526-0526-9

On oppose souvent "laïcité française" et "multiculturalisme anglo-saxon".
Or le Québec, nation francophone en Amérique du Nord, est en train de construire une laïcité interculturelle, capable d'édifier un vivre-ensemble laïque tenant compte du caractère pluriculturel de nos sociétés démocratiques modernes. Sa construction ne s'effectue pas sans tensions ni tâtonnements. De 2006 à 2008, de vifs débats et des "affaires" ont porté sur l'égalité des sexes, le rapport à l'identité et à la "communauté politique", le rôle des médias, la forme que doivent prendre l'inter culturalisme et la laïcité.
La passionnante enquête sociologique de Jean Baubérot nous retrace, avec rigueur toujours et humour parfois, les diverses positions en présence et le déroulement de cette crise. Sa conclusion, établie par une commission présidée par l'historien Gérard Bouchard et le philosophe Charles Taylor, montre que la " Belle Province" nous trace des voies d'avenir.
On oppose souvent "laïcité française" et "multiculturalisme anglo-saxon".
Or le Québec, nation francophone en Amérique du Nord, est en train de construire une laïcité interculturelle, capable d'édifier un vivre-ensemble laïque tenant compte du caractère pluriculturel de nos sociétés démocratiques modernes. Sa construction ne s'effectue pas sans tensions ni tâtonnements. De 2006 à 2008, de vifs débats et des "affaires" ont porté sur l'égalité des ...

INTERCULTUREL ; LAICITE ; SOCIOLOGIE

... Lire [+]

U V

- 292 p.
ISBN 2 7071 4890 3

L'autorité est en crise : ce constat, qu'il concerne la famille, l'école, l'entreprise ou l'État, relève aujourd'hui du sens commun. Mais qu'est-ce que l'autorité ? La réponse n'est pas si évidente. Et on ne peut en faire l'économie si l'on veut dépasser le simple constat et rechercher des solutions.

Pour Gérard Mendel, cette réponse impose le détour par l'histoire. Tel est le premier propos de ce livre ambitieux où l'auteur met en évidence, de l'Inde à l'Afrique, de l'Antiquité aux Temps modernes, un socle anthropologique commun : pour prendre en charge les peurs primaires de la vie, chaque société a interposé, lors des socialisations de l'enfance, la médiation d'une autorité protectrice, au prix de l'obéissance volontaire. Mais les formes de cette médiation ont beaucoup varié : dans les sociétés traditionnelles, la communauté exerce une autorité de type parental ; dans les sociétés des Temps modernes, c'est la figure du père qui incarne l'autorité, à la condition de prévaloir à tous les niveaux, religieux, social, familial, et dans l'inconscient.

Aujourd'hui, en Occident, à l'heure du déclin de la société patriarcale, ni la communauté ni le père ne permettent plus d'apprivoiser suffisamment nos peurs archaïques, et c'est l'une des raisons profondes de la crise de l'autorité. Mais on ne reviendra pas en arrière. Ce serait alors à la démocratie de socialiser un peu plus l'éternelle enfance dans l'homme, ses peurs et sa fuite devant le réel - une enfance qui, heureusement, est aussi à la source de toute création.
L'autorité est en crise : ce constat, qu'il concerne la famille, l'école, l'entreprise ou l'État, relève aujourd'hui du sens commun. Mais qu'est-ce que l'autorité ? La réponse n'est pas si évidente. Et on ne peut en faire l'économie si l'on veut dépasser le simple constat et rechercher des solutions.

Pour Gérard Mendel, cette réponse impose le détour par l'histoire. Tel est le premier propos de ce livre ambitieux où l'auteur met en évidence, de ...

AUTORITE ; PSYCHANALYSE ; SOCIOLOGIE

... Lire [+]

y

- 192 p.
ISBN 978-2915825657

Tous nos pas dans le cyberespace sont suivis, enregistrés, analysés, et nos profils se monnayent en permanence. Comment en est-on arrivé là ? Les évolutions techniques ont permis à plus de quatre milliards d'internautes de communiquer, de rechercher de l'information ou de se distraire. Dans le même temps, la concentration des acteurs et les intérêts commerciaux ont développé une industrie mondiale des traces. Les Etats se sont engouffrés dans cette logique et ont mis en oeuvre partout dans le monde des outils de surveillance de masse. Le livre de Tristan Nitot porte un regard lucide et analytique sur la situation de surveillance ; il nous offre également des moyens de reprendre le contrôle de notre vie numérique. Comprendre et agir sont les deux faces de cet ouvrage, qui le rendent indispensable à celles et ceux qui veulent défendre les libertés dans un monde numérique. Tous nos pas dans le cyberespace sont suivis, enregistrés, analysés, et nos profils se monnayent en permanence. Comment en est-on arrivé là ? Les évolutions techniques ont permis à plus de quatre milliards d'internautes de communiquer, de rechercher de l'information ou de se distraire. Dans le même temps, la concentration des acteurs et les intérêts commerciaux ont développé une industrie mondiale des traces. Les Etats se sont engouffrés dans ...

INTERNET ; SOCIOLOGIE ; DROITS DE LA PERSONNE

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Dossiers

 
Z