F Nous contacter

0

Documents  SOCIOLOGIE | enregistrements trouvés : 64

O

-A +A

P Q

U V

- pp. 363-388

Une enquête sur les activités d'une organisation tchèque "Receptàr", (institution à visée éducative)
met en évidence plusieurs thèses.

MEDIAS DE MASSE ; FORMATION ; RECHERCHE ; SOCIOLOGIE

... Lire [+]

y

- 2011
ISBN 9782814302372

Que deviennent les publics populaires en ce début de xxie siècle?
Tandis que l'éclatement des modèles culturels et/ou de consommation semble annoncer la fin des « masses », les usages de l'internet brouillent la division entre producteurs et consommateurs de contenus et suggèrent un élargissement de la participation « profane » aux propositions politiques, artistiques ou informationnelles. De même, en une convergence remarquable, la téléréalité, le people et les réseaux sociaux sacralisent la vox populi à coups de votes sms ou en ligne, de like et de quantification de la visibilité. Enfin, les révolutions du « Printemps arabe » en 2011, qui se sont faites dans la rue et, pour une part et de façon inédite, sur les réseaux sociaux, ont porté l'attention de l'opinion internationale non seulement sur le pouvoir des foules mais sur celui des publics politiques et des communautés numériques.
Prenant acte de toutes ces évolutions marquantes, le colloque international du Centre de recherche sur les médiations À la recherche des publics populaires/Looking for Popular Publics visait à vérifier, par une approche interdisciplinaire, si la notion de « public populaire » était toujours pertinente, voire éclairante, en sciences sociales.
Dans Faire peuple/People Making, l'enjeu est de cerner les stratégies de constitution de publics populaires: quelles instances peuvent avoir intérêt à convoquer ce type de publics, dans quelles circonstances et avec quels objectifs? Comment étudier certains dispositifs d'« appel au peuple » ? Et surtou
Que deviennent les publics populaires en ce début de xxie siècle?
Tandis que l'éclatement des modèles culturels et/ou de consommation semble annoncer la fin des « masses », les usages de l'internet brouillent la division entre producteurs et consommateurs de contenus et suggèrent un élargissement de la participation « profane » aux propositions politiques, artistiques ou informationnelles. De même, en une convergence remarquable, la téléréalité, ...

ACTES, CONGRES, ETC. ; EDUCATION DU CONSOMMATEUR ; PARTICIPATION ; ACTION COMMUNAUTAIRE ; MEDIAS DE MASSE ; MILIEU CULTUREL ; THEATRE ; MUSEE ; SOCIOLOGIE ; POLITIQUE

... Lire [+]

U V

- 23 p.

Texte d'une conférence originale qui met en évidence le rôle des relations de sympathie et des préjugés de classe dans la relation maître-élève

SOCIOLOGIE ; DISCRIMINATION SOCIALE ; ECHEC SCOLAIRE ; RELATIONS FORMATEUR APPRENANT ; RELATIONS INTERPERSONNELLES

... Lire [+]

U V


ISBN 978-2130651758

Ce livre aborde le sujet sous un aspect qu'il qualifie d'anthropologique. « Parler d'anthropologie du projet », précise l'auteur (p.15), « c'est finalement s'interroger sur la façon dont les individus, les groupes, les cultures vivent le temps ».
L'analyse des différentes conceptions du temps est indissociable des structures et croyances des sociétés dont l'auteur est conduit peu à peu à analyser l'évolution. Les « sans projet», les « hors-projet », sont des individus voués à la marginalité sociale actuelle. Les usages sociaux traduisent des manières d'être au monde que l'auteur va peu à peu élucider et illustrer. Ainsi, la première partie de l'ouvrage s'attache à clarifier les divers positionnements théoriques en prenant comme grille de lecture les conceptions du temps, des modes d'anticipation, des façons d'envisager les situations de la vie quotidienne et l'utilisation du projet comme grille d'intelligibilité des actions humaines.La seconde partie entend dégager les perspectives opératoires du projet, c'est-à-dire, la pragmatique du projet dans les différents domaines de l'éducation, de l'entreprise, etc. Cette pragmatique possède des stratégies d'ordre éducatif ou de « management » ou de mobilisation. A ce titre, elle propose une méthodologie pour mener le projet qui s'inscrit dans une certaine conception de la conduite humaine faite de gestion des ressources et des opportunités dans un environnement ouvert.
Ce livre aborde le sujet sous un aspect qu'il qualifie d'anthropologique. « Parler d'anthropologie du projet », précise l'auteur (p.15), « c'est finalement s'interroger sur la façon dont les individus, les groupes, les cultures vivent le temps ».
L'analyse des différentes conceptions du temps est indissociable des structures et croyances des sociétés dont l'auteur est conduit peu à peu à analyser l'évolution. Les « sans projet», les « h...

PROJET ; SOCIOLOGIE ; TEMPS(MESURE)

... Lire [+]

y

- 216 p.

Cet ouvrage met en évidence les enjeux généraux des espaces urbains contemporains à partir du cas bruxellois. Bruxelles n'est-elle plus qu'une juxtaposition de processus, de dynamiques, de groupes et d'acteurs différenciés ? La dualisation et les fragmentations de la ville ont-elles pris une telle importance qu'il est désormais impossible de l'appréhender dans son ensemble ? L'ouvrage montre comment la ville ­ parce qu'elle met en jeu la coexistence de populations différenciées sur un même territoire ­ engage dans son principe même des questions très variées qui vont de la diversité des flux migratoires à la variabilité des mobilités spatiales et sociales, en passant par l'émergence du pluralisme culturel et religieux et la question de la gestion et de la participation politique.

L'ouvrage adopte une approche résolument empirique qui met les acteurs de l'urbain au centre de l'analyse. À partir d'angles d'approche multiples et en mobilisant des dispositifs méthodologiques divers, il s'articule autour de trois axes : l'espace, le marché du travail et le politique, qui contribuent à « faire » la ville. La première partie, relative à l'espace, aborde les questions liées au phénomène de gentrification et aux tensions qui y sont liées, mais aussi le rapport à l'espace et les pratiques urbaines de populations différentes. La deuxième partie examine la manière dont la diversité ethnique des travailleurs est prise en compte dans différentes sphères professionnelles. La troisième se focalise sur l'action publique et la participation politique.

Le livre donne de Bruxelles l'image d'une mosaïque, d'une ville aux multiples facettes, au coeur de processus sociaux et spatiaux complexes, dont les populations, qu'elles soient vulnérables ou non, sont loin d'être des acteurs passifs.
Cet ouvrage met en évidence les enjeux généraux des espaces urbains contemporains à partir du cas bruxellois. Bruxelles n'est-elle plus qu'une juxtaposition de processus, de dynamiques, de groupes et d'acteurs différenciés ? La dualisation et les fragmentations de la ville ont-elles pris une telle importance qu'il est désormais impossible de l'appréhender dans son ensemble ? L'ouvrage montre comment la ville ­ parce qu'elle met en jeu la ...

BRUXELLES ; MILIEU URBAIN ; SOCIOLOGIE ; IMMIGRATION--BELGIQUE ; VIE ASSOCIATIVE ; POLITIQUE

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Dossiers

 
Z