F Nous contacter

0

Documents  PEDAGOGIE LIBERTAIRE | enregistrements trouvés : 15

O

-A +A

P Q

U V

- n° 0 - pp. 295-308

Anne Steiner développe l'idée principale des anarchistes individualistes dont les figures de proue étaientt Albert Libertad et Anna Mahé: "nous étions individualistes dans le sens ou l'individu est la base de toute société, que la vie en société ne pouvaient avoir d'autres raison d'être que de diminuer l'effort de l'homme et de mieux permettre l'épanouissement de la personalité (...) dans tous les domaines". Convaincu que la raison menait à l'anarchie, c'est dans les universités populaires qu'il voulaient la développer par l'éducation et en 1902 ils fondèrent les causeries populaires.... Anne Steiner développe l'idée principale des anarchistes individualistes dont les figures de proue étaientt Albert Libertad et Anna Mahé: "nous étions individualistes dans le sens ou l'individu est la base de toute société, que la vie en société ne pouvaient avoir d'autres raison d'être que de diminuer l'effort de l'homme et de mieux permettre l'épanouissement de la personalité (...) dans tous les domaines". Convaincu que la raison menait à ...

AUTOFORMATION ; AUTOGESTION ; PHILOSOPHIE DE L'EDUCATION ; révolution ; PEDAGOGIE LIBERTAIRE

... Lire [+]

U V

- 160 p.
ISBN 978 2 75550 633 4

« Au temps de Pascal, l'homme était un roseau pensant. Mais, pour les hommes d'aujourd'hui, l'obligation de penser est beaucoup moins impérieuse. Nos prédécesseurs ont pensé pour nous », constate Henri Roorda (1870-1925), pédagogue, mathématicien et humoriste suisse.
Ironique et même volontiers persifleur, il fait cependant mine d'en rabattre : dans de courts billets consacrés à des sujets futiles, des notions élémentaires ou à des observations triviales, il pensote donc, humblement et par voie de presse. Ses billets ont un tel succès qu'il les réunit en 1923 dans un recueil, Le Roseau pensotant.
C'est la revanche du chroniqueur : sa philosophie, désabusée et paradoxalement positive, se révèle d'une étonnante lucidité doublée d'une grande fraîcheur.
« Au temps de Pascal, l'homme était un roseau pensant. Mais, pour les hommes d'aujourd'hui, l'obligation de penser est beaucoup moins impérieuse. Nos prédécesseurs ont pensé pour nous », constate Henri Roorda (1870-1925), pédagogue, mathématicien et humoriste suisse.
Ironique et même volontiers persifleur, il fait cependant mine d'en rabattre : dans de courts billets consacrés à des sujets futiles, des notions élémentaires ou à des observations ...

PENSEE CRITIQUE ; HUMOUR ; PEDAGOGIE LIBERTAIRE ; PHILOSOPHIE DE L'EDUCATION

... Lire [+]

U V

- 172 pages
ISBN 2903013225

Nul ne semble être allé aussi loin que Sébastein Faure pour construire une éducation qui soit à la mesure de l'homme, pour une école qui ne doit rien à personne; qui ne soit ni l'école chrétienne, "l'école du passé, organisée par l'Eglise et pour elle, ni l'école laïque, organisée par l'Etat et pour lui", mais une école organisée pour l'enfant "afin que cessant d'être le bien, la chose, la propriété de la Religion ou de l'Etat, il s'appartienne à lui-même". Grâce à lui, un vent e liberté soufflaitpour les enfants en ce début de siècle. Il avait inventé une école qui ne devait rien à personne, qui s'autofinançait largement, une école vraiment libre de toute dépendance extérieure. La guerre de 1914 y mit fin! ... Les idées pédagogiques de Sébastien Faure ont cependant gardé toute leur fraîcheur et méritent d'être mieux connues par tous ceux qui sont aujourd'hui insatisfaits du système d'enseignement actuel et pensent que d'autres expériences éducatives sont possibles. Nul ne semble être allé aussi loin que Sébastein Faure pour construire une éducation qui soit à la mesure de l'homme, pour une école qui ne doit rien à personne; qui ne soit ni l'école chrétienne, "l'école du passé, organisée par l'Eglise et pour elle, ni l'école laïque, organisée par l'Etat et pour lui", mais une école organisée pour l'enfant "afin que cessant d'être le bien, la chose, la propriété de la Religion ou de l'Etat, il s'appartienne ...

PEDAGOGIE EMANCIPATRICE ; PEDAGOGIE LIBERTAIRE ; IDEOLOGIE ; VIE SCOLAIRE ; APPRENTISSAGE PAR L'EXPERIENCE ; APPRENTISSAGE COOPERATIF ; ANALYSE DE PRATIQUES

... Lire [+]

U V

- 176 p.
ISBN 290301330

L'école Bonaventure a été créée en septembre 1993 afin de poursuivre une première expérience de pédagogie alternative existante depuis la fin des années 1980 sur l'île d'Oléron: la crèche halte-garderie parentale, "L'île aux enfants", fonctionnant elle-même sur des principes issus de l'Education Nouvelle et de la Pédagogie Libertaire.
BONAVENTURE accuillait des enfants, de 3 à 9 ans qui y apprenaient à lire, écrire et compter, et surtout, à apprendre.
Construire des savoirs, s'apprendre... dans le cadre d'une petite classe unique. Mais aussi en dehors de la classe et de l'école. Et tout cela, au rythme endiablé d'une éducation permanente à et par la liberté, l'égalité, l'entraide et l'autogestion.
Ecole libertaire, BONAVENTURE taraudait inlassablement l'hiver éducatif pour y apposer quelques touches de couleurs anti-autoritaires.
Mais BONAVENTURE n'était pas que cela: en brandissant haut et clair le drapeau de la laïcité, de la gratuité, d'un financement social, de la propriété collective.
En affirmant la nécessité d'un service social d'enseignement et d'éducation qui soit vraiment celui de l'égalité des chances, BONAVENTURE était fantassin d'une petite armée de gueux qui labourait les terres ingrates d'une transformation sociale radicale.
En 2001, l'école se voit contrainte de fermer en raison de multiples pressions administratives, du fait notamment de certaines écoles publiques d'État locales rencontrant des difficultés à maintenir certaines classes ouvertes et ne voyant pas d'un bon oeil l'existence et le fonctionnement d'un établissement scolaire de ce type à proximité des leurs.
BONAVENTURE a du fermer mais ses locaux s'oriente vers d'autres activités: bibliothèque anarchiste, salle de réunion, etc...
L'école Bonaventure a été créée en septembre 1993 afin de poursuivre une première expérience de pédagogie alternative existante depuis la fin des années 1980 sur l'île d'Oléron: la crèche halte-garderie parentale, "L'île aux enfants", fonctionnant elle-même sur des principes issus de l'Education Nouvelle et de la Pédagogie Libertaire.
BONAVENTURE accuillait des enfants, de 3 à 9 ans qui y apprenaient à lire, écrire et compter, et surtout, à ...

PEDAGOGIE LIBERTAIRE ; EXPERIENCE D'APPRENTISSAGE ; MODELE D'ENSEIGNEMENT ; METHODE D'ENSEIGNEMENT ; IDEOLOGIE ; VIE SCOLAIRE ; ANALYSE DE PRATIQUES ; PEDAGOGIE EMANCIPATRICE

... Lire [+]

U V

- 460 p.
ISBN 9782351040492

Les textes rassemblés dans ces actes, issus du colloque qui s'est tenu à Lyon en mai 2011, ont comme objectif de faire le point sur les recherches autour des pensées et pratiques libertaires, qu'il s'agisse de prendre en considération des auteur.e.s, ou de rendre compte d'expériences sociales et historiques se réclamant, d'une manière ou d'une autre, de l'anarchie.

Actes édités sous la direction de Jean-Christophe Angaut (MCF de philosophie à l'ENS de Lyon et membre du laboratoire Triangle), Daniel Colson et Mimmo Pucciarelli.
Les textes rassemblés dans ces actes, issus du colloque qui s'est tenu à Lyon en mai 2011, ont comme objectif de faire le point sur les recherches autour des pensées et pratiques libertaires, qu'il s'agisse de prendre en considération des auteur.e.s, ou de rendre compte d'expériences sociales et historiques se réclamant, d'une manière ou d'une autre, de l'anarchie.

Actes édités sous la direction de Jean-Christophe Angaut (MCF de philosophie à ...

ACTES, CONGRES, ETC. ; PEDAGOGIE LIBERTAIRE ; PHILOSOPHIE ; PROUDHON Pierre Joseph ; BAKOUNINE MICHEL (1814-1876) ; AUTOGESTION ; FEMINISME ; GENRE

... Lire [+]

U V

- 390 p.
ISBN 978-2895960218

Dans cet ouvrage (un premier tome), Normand Baillargeon nous présente une collection de textes sur la problématique de l'éducation. L'actualité de ces pensées, datant pour la plupart du XIXe siècle, devrait sans doute étonner le lecteur. Glissons d'abord un mot sur celui à qui on doit ce recueil.

Normand Baillargeon enseigne les fondements de l'éducation à l'Université du Québec à Montréal. Assez prolifique, il est l'auteur, entre autres de Anarchisme (1999), La Lueur d'une bougie (2001), L'Ordre moins le pouvoir (2001), Les Chiens ont soif (2002), Entretiens avec Chomsky (2002), et un autre, paru en 2005, qui a connu et connaît encore un succès de librairie : Petit cours d'autodéfense intellectuelle.

Deux choses se dégagent de tous ces écrits : Baillargeon est un farouche défenseur de la pensée critique, un pourfendeur de tous les faux savoirs et, par-dessus tout, un ardent militant libertaire et anarchiste, comme la plupart des auteurs de son anthologie.

Des non-initiés s'étonneront sans doute qu'un professeur d'université se dise militant libertaire et anarchiste : n'y-a-t-il pas là contradiction dans les termes ? Quelques nuances s'imposent. Par exemple l'anarchisme, au sens où l'entend Baillargeon, et bien d'autres auteurs avant lui d'ailleurs, signifie que l'individu doit retrouver ses droits face à un pouvoir dominant, pouvoir considéré le plus souvent comme étant illégitime. L'accent est mis alors sur l'autonomie de l'individu. Il ne s'agit donc pas d'une vision de la société où règnerait le chaos total. Il y aurait de l'ordre, certes, mais de l'ordre autogéré, non pas par un pouvoir centralisé, imposant, qui n'écoute personne. Surtout pas un pouvoir « éducatif » qui traiterait les individus comme de purs moyens pour des fins purement marchandes en ignorant les potentialités de toute la personne.

Précisons que deux tendances anarchistes et libertaires se dessineront : une inspirera le socialisme et une autre, le capitalisme. Baillargeon appartient au premier camp. Ce sera aussi le cas de tous les auteurs ici.

À la lecture des différents textes du tome 1, on constate qu'il y a belle lurette que certains penseurs prônent une approche mettant l'être humain au coeur de l'enseignement plutôt que de l'asservir aux fins de l'État. Même s'il est impossible de présenter en détails tout le contenu ici, quelques tendances communes se dessinent. La plupart des libertaires de l'éducation ont développé un concept d' «éducation intégrale» où il s'agit principalement d'accorder égalité et liberté. Par exemple, des gens comme Bakounine et Kropotkine ont dénoncé la séparation entre travail physique et travail intellectuel. D'autres, la séparation entre garçons et filles. Un certain Paul Robin (1837-1912) a pu expérimenter sa propre vision des conceptions libertaires de l'éducation idéale, de 1880 à 1894, à l'Orphelinat Prévost de Cempius (dans le département français de l'Oise). « Ses combats », nous apprend Baillargeon dans sa présentation de l'auteur, « sont à cette époque pour la promotion des méthodes contraceptives, l'amélioration de la condition des femmes, le droit à l'avortement, la syndicalisation des prostituées, l'union libre. » Beaucoup de ces penseurs ont tenté concrètement de réaliser leurs idéaux anarchistes. Même un Tolstoï, après sa lecture de Rousseau, animera une école pendant deux ans. De son côté, l'espagnol Francisco Ferrer y Guardia expérimentera une école où on ne décernera plus de bulletin.

Les réflexions de Max Stirner (1806-1856) sur, entre autres, les distinctions entre une approche humaniste et, une autre, réaliste, demeurent fort éloquentes : « Les humanistes ont raison en ce que l'instruction formelle revêt une importance capitale ­- ils ont tort en ce qu'ils ne trouvent pas celle-ci dans la maîtrise de toute matière ; les réalistes sont dans le vrai lorsqu'ils demandent que l'étude de toute matière soit commencée à l'école, mais sont dans le faux lorsqu'ils ne veulent pas considérer l'instruction formelle comme le but principal. »

Non, Éducation et liberté n'est pas un ouvrage grand public et ne connaîtra pas le même impact que Petit cours d'autodéfense intellectuelle. Il s'avérera, cependant, indispensable pour tous les chercheurs dans ce domaine et pour tous ceux qui voudraient nourrir leurs réflexions sur l'éducation. Ils découvriront dans cet ouvrage que le passé s'est parfois montré plus novateur que le présent.

René Bolduc, Syndicat des professeur-e-s du Collège FX Garneau, 23 novembre 2005
Dans cet ouvrage (un premier tome), Normand Baillargeon nous présente une collection de textes sur la problématique de l'éducation. L'actualité de ces pensées, datant pour la plupart du XIXe siècle, devrait sans doute étonner le lecteur. Glissons d'abord un mot sur celui à qui on doit ce recueil.

Normand Baillargeon enseigne les fondements de l'éducation à l'Université du Québec à Montréal. Assez prolifique, il est l'auteur, entre autres de ...

PEDAGOGIE ACTIVE ; PEDAGOGIE LIBERTAIRE ; OBJECTIF D'ENSEIGNEMENT ; EDUCATION ; GODWIN William ; STIRNER Max ; PROUDHON Pierre Joseph ; BAKOUNINE MICHEL (1814-1876) ; KROPOTKINE Pierre ; FAURE Sébastien ; ROBIN Paul (1837-1912) ; PELLOUTIER Fernand ; FERRER Fransisco

... Lire [+]

Dossiers

 
Z