F Nous contacter

0

Documents  PHILOSOPHIE SOCIALE | enregistrements trouvés : 44

O

-A +A

P Q

U H

Des génocides aux attentats....
La souffrance et le mal sont liés à la destinée humaine. Un simple regard sur le siècle précédent, le vingtième siècle des horreurs, ayant connu 2 guerres mondiales, la naissance des camps d'extermination et différents génocides, nous plonge dans l'incompréhension et l'effroi.
Aujourd'hui, la guerre et le terrorisme continuent à répandre la souffrance.
Y aurait-il chez l'homme une part maudite qui le pousserait à créer le désordre, un côté sombre qui l'inciterait à répandre la souffrance ?
Ce documentaire tente d'analyser et de comprendre par quels mécanismes mystérieux l'humain peut se transformer en démon ou en sage, en crapule ou en héros ?
Des génocides aux attentats....
La souffrance et le mal sont liés à la destinée humaine. Un simple regard sur le siècle précédent, le vingtième siècle des horreurs, ayant connu 2 guerres mondiales, la naissance des camps d'extermination et différents génocides, nous plonge dans l'incompréhension et l'effroi.
Aujourd'hui, la guerre et le terrorisme continuent à répandre la souffrance.
Y aurait-il chez l'homme une part maudite qui le pousserait à ...

GUERRE ; VIOLENCE ; PHILOSOPHIE SOCIALE ; genocide ; ETHIQUE ; PSYCHOLOGIE SOCIALE ; AUTORITE

... Lire [+]

y

- 94 p.
ISBN 2 7427 4570 X

PRESENTATION DE L'EDITEUR
Explique la fonction de l'art au sein de la société, à partir d'une sélection d'oeuvres de toutes les époques, de la préhistoire à la période contemporaine : agir sur le monde, conquérir la beauté, représenter le monde, témoigner, enseigner et réfléchir, exprimer les émotions.


ARGUMENTAIRE : «À quoi sert l'art, qu'est-ce que le beau?»

Agir sur le monde, le représenter, conquérir la beauté, témoigner, enseigner, réfléchir et exprimer des émotions sont les réponses apportées par l'auteur de ce livre à cette question. Véronique Antoine-Andersen, muséographe, a sélectionné dans le patrimoine mondial ancien et actuel des oeuvres représentatives de ses choix.

Elle raconte aux jeunes lecteurs la continuité de la création artistique, leur montre comment les formes d'art les plus nouvelles sont les descendantes directes des fresques de la préhistoire. Elle explique avec finesse et humour que, pour le créateur et pour le spectateur, l'art est une nécessité, qu'il se transforme au fil du temps et qu'il nous est indispensable pour mieux comprendre le monde. Picasso l'affirmait: «L'art répond à des préoccupations beaucoup plus essentielles que la décoration.»

Ce livre vise à convaincre ses lecteurs que l'art peut aussi les aider à grandir avec plaisir.

PRESENTATION DE L'EDITEUR
Explique la fonction de l'art au sein de la société, à partir d'une sélection d'oeuvres de toutes les époques, de la préhistoire à la période contemporaine : agir sur le monde, conquérir la beauté, représenter le monde, témoigner, enseigner et réfléchir, exprimer les émotions.


ARGUMENTAIRE : «À quoi sert l'art, qu'est-ce que le beau?»

Agir sur le monde, le représenter, conquérir la beauté, témoigner, enseigner, ...

BEAUX-ARTS ; PHILOSOPHIE SOCIALE ; PSYCHOLOGIE SOCIALE

... Lire [+]

U V

- 164 p.
ISBN 978 2 296 06424 9

La tolérance apparaît comme une des valeurs éthiques les plus naturellement partagées dans nos sociétés démocratiques. Pourtant, elle n'a rien d'universellement évident. Son histoire en témoigne : elle est inséparable des vicissitudes de la réflexion sur le fait même de la diversité humaine. Dans le sens positif que nous lui donnons aujourd'hui, celui d'un respect inséparable de la reconnaissance de l'humain en tout autre, la tolérance est sans doute une invention moderne. Mais que la tolérance ait une histoire signifie aussi qu'elle peut toujours être réinventée, qu'elle est un projet à conquérir, une pratique de création continue et négociée, plutôt qu'une valeur donnée de toute éternité. Les textes rassemblés dans ce livre rendent compte de cette actualité de la tolérance en s'efforçant de la ressaisir en acte. Loin d'être un principe abstrait, elle y apparaît comme une exigence concrète incarnée dans des trajectoires singulières, des figures vivantes et engagées qui n'ont pas hésité à s'insurger contre l'anesthésie morale de leur époque. De ce point de vue, Las Casas, Voltaire, Lincoln, mais aussi Averroès ou Maïmonide, sont encore nos contemporains. La tolérance apparaît comme une des valeurs éthiques les plus naturellement partagées dans nos sociétés démocratiques. Pourtant, elle n'a rien d'universellement évident. Son histoire en témoigne : elle est inséparable des vicissitudes de la réflexion sur le fait même de la diversité humaine. Dans le sens positif que nous lui donnons aujourd'hui, celui d'un respect inséparable de la reconnaissance de l'humain en tout autre, la tolérance est sans ...

DISCRIMINATION ; PROJET DE SOCIETE ; ACTES, CONGRES, ETC. ; PHILOSOPHIE SOCIALE ; ETHIQUE

... Lire [+]

U V

- 120 p.
ISBN 2 940195 31 5

Les principales théories de l'agir élaborées au cours du 20è siècle dans le champ de la philosophie, de la psychologie, des sciences du travail et de la formation.

ACTION SOCIALE ; PHILOSOPHIE SOCIALE ; PSYCHOLOGIE SOCIALE

... Lire [+]

y

- 234 p.
ISBN 978 2 020005852

PHILOSOPHIE SOCIALE ; CULTURE ; IDEOLOGIE

... Lire [+]

y

- 168 p.
ISBN 978 205 90045 7

Toujours contre le travail est un pamphlet radical dont la remise en cause du travail est, avant tout, une remise en cause du « sens de la vie ». Le postulat du livre est que si l'homme ne peut se passer de travailler, il ne peut se passer non plus de critiquer le travail car loin d'être supérieur aux autres activités humaines, le travail en est au contraire la lie puisqu'il empêche, par la place qu'il occupe dans la vie et dans les rapports sociaux, la création et l'invention d'autres rapports. Ainsi le travail nuit-il à chaque travailleur. Si cette découverte était toute récente, ce serait un argument pour continuer à vivre dans l'espérance d'un changement en continuant à utiliser les mêmes méthodes de critique que nos ancêtres. Malheureusement, il ne s'agit pas d'une découverte... Et il y a des siècles que nous cultivons beaucoup mieux l'espérance que la critique. Ce livre tend à y remédier. Toujours contre le travail est un pamphlet radical dont la remise en cause du travail est, avant tout, une remise en cause du « sens de la vie ». Le postulat du livre est que si l'homme ne peut se passer de travailler, il ne peut se passer non plus de critiquer le travail car loin d'être supérieur aux autres activités humaines, le travail en est au contraire la lie puisqu'il empêche, par la place qu'il occupe dans la vie et dans les rapports ...

CONDITIONS DE TRAVAIL ; IDEOLOGIE ; DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ; POLITIQUE SOCIALE ; PHILOSOPHIE SOCIALE

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Dossiers

 
Z