F Nous contacter

0

Documents  PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE | enregistrements trouvés : 28

O

-A +A

P Q

y

- n° 28 - [113-117] pp.

Fernand Oury, instituteur de banlieue, rencontre Célestin Freinet en 1949. Avec les techniques Freinet, Oury tient enfin les outils dont il a besoin. La classe atelier, la classe coopérative devient possible. L'imprimerie, au centre de tout le dispositif, est un organisateur de première force ; elle impose un rythme à la classe et un ordre des choses qui ne repose sur aucun arbitraire. Elle mobilise des compétences variées et complémentaires permettant à chaque enfant d'avoir une place dans le processus de fabrication et d'occuper « sa » place unique et irremplaçable au sein du collectif. Pour Oury la classe coopérative est un ensemble vivant. Elle a besoin de règles et de lois. Dès lors, deux voies sont possibles, celle de la réglementation et celle de l'institutionnalisation. La réglementation aux yeux de Oury renvoie à « l'école caserne » : mise en µuvre des dressages indispensables pour conditionner l'élève aux apprentissages conçus comme acquisition d'automatismes. La pédagogie institutionnelle développe des relations de structure ternaire. Leµa formatµeurµrice et l'apprenantµeµ mais aussi les apprenantµeµs entre ellesµux. Leµa formateurµrice est confrontéµe à une triple question : « Que se passe-t-il dans ma classe ? Que suis-je en train de faire ? Comment faire ? ». Il faut avoir une intelligibilité et des phénomènes de groupe à l'µuvre dans la classe et de l'impact de sa propre action. Ces outils sont des institutions : un ensemble de réunions, de règles de fonctionnement et de fonctions clairement déterminées, constamment perfectionnées, affinées, évaluées . Ainsi en est-il du sociogramme, instrument de mesure des relations qui sera utilisé pour constituer les différents groupes de travail et désigner les responsables. Ainsi en est-il du Conseil de coopérative, institution-phare qui assure tout à la fois des fonctions d'information (« information de tous par tous, antidote de la manipulation »), d'analyse (« donner un sens aux évènements pour prendre des décisions sensées »), de décision (c'est l'organe du pouvoir) et de régulation (substituer la verbalisation aux passages à l'acte).

https://www.cairn.info/revue-reliance-2008-2-page-113.htm
Fernand Oury, instituteur de banlieue, rencontre Célestin Freinet en 1949. Avec les techniques Freinet, Oury tient enfin les outils dont il a besoin. La classe atelier, la classe coopérative devient possible. L'imprimerie, au centre de tout le dispositif, est un organisateur de première force ; elle impose un rythme à la classe et un ordre des choses qui ne repose sur aucun arbitraire. Elle mobilise des compétences variées et complémentaires ...

PEDAGOGIE FREINET ; PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE ; OURY FERNAND (1920-1998)

... Lire [+]

y

- 20 pages

version remaniée de la version publiée sur le site du Grain en 2007.
Dans les années 1960, une nouvelle perspective de recherche appliquée à l'action éducative et sociale voit le jour : l'analyse institutionnelle. Alliant psychologie sociale des groupes et analyse macrosociologique de la société, celle-ci vise à analyser les formes et rapports de pouvoir qui sont à l'oeuvre, de manière implicite, dans les institutions et les organisations. Il s'agit de mettre en évidence les rapports de pouvoir réels mais camouflés « sous la fausse banalité de l'évidence », souvent à l'origine de conflits. Afin de mettre à jour ces rapports de pouvoir, l'analyse institutionnelle distingue d'abord trois « acteurs » : l'institué (l'ordre en place, le règlement de travail par exemple), l'instituant (celui ou celle qui remet en question la norme, l'institué), et l'institutionnalisation (l'intégration, la récupération de ce qui a été remis en question afin de le normaliser). Ensuite, elle recourt à un « analyseur », un évènement qui fait apparaitre le non-dit de l'institution. Cet analyseur peut survenir naturellement ou être provoqué afin de forcer chacun à se dévoiler (par exemple, le refus par un formateur de procéder à l'évaluation de ses stagiaires, pourtant imposée par le pouvoir subsidiant). Enfin, en situation de conflit, trois stratégies peuvent être mises en place par les acteurs : le mode d'action institutionnel (exemple : une action syndicale via le conseil d'entreprise), le mode d'action anti-institutionnel (exemple : un refus explicite d'appliquer certaines décisions) et le mode d'action contre-institutionnel (exemple : un travail d'équipe non prévu par la direction).
Après une description des concepts de base et de la méthodologie de l'analyse institutionnelle, Francis Tilman nous invite à la lecture d'analyses de cas précis de résolution de conflits.
version remaniée de la version publiée sur le site du Grain en 2007.
Dans les années 1960, une nouvelle perspective de recherche appliquée à l'action éducative et sociale voit le jour : l'analyse institutionnelle. Alliant psychologie sociale des groupes et analyse macrosociologique de la société, celle-ci vise à analyser les formes et rapports de pouvoir qui sont à l'oeuvre, de manière implicite, dans les institutions et les organisations. Il ...

POUVOIR ; MILIEU INSTITUTIONNEL ; PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE ; RESOLUTION DE CONFLIT ; DYNAMIQUE DE GROUPE ; PSYCHOLOGIE SOCIALE

... Lire [+]

U V

- n° 145 - pp. 18-20

Une approche de la P.I. par touches " expressionnistes " et un résumé clair du fondement ses principes et des relations avec les courants Freinet ou psychanalytiques

PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE

... Lire [+]

U V

- n° 426 - pp.25-26

Quelques propositions empruntées à F. Oury : les lois doivent être traduites dans des termes que les élèves peuvent entendre, le maître est capable de partager le pouvoir, etc.

PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE

... Lire [+]

Dossiers

 
Z