F Nous contacter

0

Documents  révolution | enregistrements trouvés : 9

O

-A +A

P Q

y

- n° 0 - pp. 14 - 19

La Russie de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème , pays aux structures politiques archaïques et socialement figé ­ qu'on songe aux formes de servage subsistant en certains endroits ­ a été le creuset d'une riche réflexion pédagogique, de propositions, de débats et d'expériences, certes quelquefois empreints d'un messianisme prophétique, mais souvent inspirés de la pensée et des réalisations pédagogiques mondiales et pour beaucoup, égalitaires et progressistes, indubitablement prérévolutionnaires. Paradoxe apparent seulement, l'immobilisme secrétant le besoin de changement et la pédagogie étant le seul domaine de réflexion toléré. Si certains marxistes ont pu penser que la Russie était insuffisamment « avancée » politiquement et économiquement pour être le pays de l'expérience communiste, sur le plan pédagogique les mesures radicales immédiatement prises par les bolcheviques s'inscrivaient dans la tradition russe, et loin d'être improvisées, étaient l'aboutissement de la réflexion de plus d'un siècle du mouvement ouvrier. La Russie de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème , pays aux structures politiques archaïques et socialement figé ­ qu'on songe aux formes de servage subsistant en certains endroits ­ a été le creuset d'une riche réflexion pédagogique, de propositions, de débats et d'expériences, certes quelquefois empreints d'un messianisme prophétique, mais souvent inspirés de la pensée et des réalisations pédagogiques mondiales et pour beaucoup, ...

MODELE D'ENSEIGNEMENT ; URSS ; révolution ; PEDAGOGIE EMANCIPATRICE

... Lire [+]

U V

- n° 0 - pp. 295-308

Anne Steiner développe l'idée principale des anarchistes individualistes dont les figures de proue étaientt Albert Libertad et Anna Mahé: "nous étions individualistes dans le sens ou l'individu est la base de toute société, que la vie en société ne pouvaient avoir d'autres raison d'être que de diminuer l'effort de l'homme et de mieux permettre l'épanouissement de la personalité (...) dans tous les domaines". Convaincu que la raison menait à l'anarchie, c'est dans les universités populaires qu'il voulaient la développer par l'éducation et en 1902 ils fondèrent les causeries populaires.... Anne Steiner développe l'idée principale des anarchistes individualistes dont les figures de proue étaientt Albert Libertad et Anna Mahé: "nous étions individualistes dans le sens ou l'individu est la base de toute société, que la vie en société ne pouvaient avoir d'autres raison d'être que de diminuer l'effort de l'homme et de mieux permettre l'épanouissement de la personalité (...) dans tous les domaines". Convaincu que la raison menait à ...

AUTOFORMATION ; AUTOGESTION ; PHILOSOPHIE DE L'EDUCATION ; révolution ; PEDAGOGIE LIBERTAIRE

... Lire [+]

U V


ISBN 978-2-240-04284-2

Dans quelle mesure le concept de révolution peut-il être une clé de lecture de l'histoire mondiale ? Quels sont les points de convergence des phénomènes révolutionnaires au-delà de leurs diversités dans le temps et l'espace ?

Françoise Martinetti présente seize épisodes révolutionnaires qui ont entraîné des transformations politiques et sociales majeures, depuis l'époque moderne jusqu'à aujourd'hui.

Cet ouvrage comprend : des documents historiques, des cartes, des chronologies, des pistes pédagogiques
Dans quelle mesure le concept de révolution peut-il être une clé de lecture de l'histoire mondiale ? Quels sont les points de convergence des phénomènes révolutionnaires au-delà de leurs diversités dans le temps et l'espace ?

Françoise Martinetti présente seize épisodes révolutionnaires qui ont entraîné des transformations politiques et sociales majeures, depuis l'époque moderne jusqu'à aujourd'hui.

Cet ouvrage comprend : des documents ...

révolution ; HISTOIRE ; DEMARCHE PEDAGOGIQUE

... Lire [+]

y

- 278 pages
ISBN 9782020217989

Ecrite entre mai et septembre 1968, La Prise de parole résonne des paroles et des pas de la foule enthousiaste qui, s'emparent des mots et des rues, crut s'être donné le pouvoir de changer la vie. De ce moment "inouï", Michel de Certeau cherche à élucider le sens avec émotion retenue, avec un émerveillement mêlé de gratitude.

Dans une série de textes composés entre 1975 et 1985, on le voit ensuite suivre l'émergence d'une conscience politique, la construction d'une liberté, en Amérique latine, des les luttes armées, ou parmi les Indiens, ou ici même, dans les relations quotidiennes entre les "gens ordinaires", ou encore, à l'école, quand il faut gérer les différences d'appartenance entre les enfants.

A travers des lieux, des situations, des circonstances distinctes, la même attention s'attache à la naissance possible d'un destin propre. "Politique est le projet de celui qui veut surprendre l'invention de la société" (Jacques Revel).
Ecrite entre mai et septembre 1968, La Prise de parole résonne des paroles et des pas de la foule enthousiaste qui, s'emparent des mots et des rues, crut s'être donné le pouvoir de changer la vie. De ce moment "inouï", Michel de Certeau cherche à élucider le sens avec émotion retenue, avec un émerveillement mêlé de gratitude.

Dans une série de textes composés entre 1975 et 1985, on le voit ensuite suivre l'émergence d'une conscience politique, ...

PROJET DE SOCIETE ; FRANCE ; AMERIQUE LATINE ; EXPRESSION DE SOI ; POLITIQUE ; révolution

... Lire [+]

y

- 568 p.
ISBN 978-2-84950-562-5

Images d'Épinal de la révolution russe de 1917, les soviets restent mal connus. Comment sont-ils nés?? Qui en était membre? Quels étaient leurs rôles? Que voulaient-ils? Nés de la volonté des ouvriers, dans une situation de guerre et de marasme économique aigu, de contrôler la production contre le sabotage des patrons, ils se sont vite heurtés à leur hostilité ainsi qu'à celle du gouvernement provisoire de Kerenski. Ils sont alors conduits à prendre des responsabilités dans la gestion des entreprises et du pays et, au paroxysme de la crise sociale, politique et militaire, à se poser en alternative d'un appareil d'État déliquescent. Ils suivront ainsi un chemin hésitant jusqu'à la crise révolutionnaire d'octobre 1917 où surgit le mot d'ordre bolchevique «?Tout le pouvoir aux soviets?!?». L'ouvrage nous propose une radiographie sociale et culturelle des ouvriers de Petrograd, fer de lance de la révolution. Il offre de nombreux témoignages des acteurs de l'époque, y compris ceux d'éléments hostiles à la révolution. Images d'Épinal de la révolution russe de 1917, les soviets restent mal connus. Comment sont-ils nés?? Qui en était membre? Quels étaient leurs rôles? Que voulaient-ils? Nés de la volonté des ouvriers, dans une situation de guerre et de marasme économique aigu, de contrôler la production contre le sabotage des patrons, ils se sont vite heurtés à leur hostilité ainsi qu'à celle du gouvernement provisoire de Kerenski. Ils sont alors conduits à ...

RUSSIE ; URSS ; révolution ; HISTOIRE SOCIALE

... Lire [+]

y

- 420 pages
ISBN 9782354801526

Le féminisme fait souvent office de faire-valoir à tous les programmes, émancipateurs Ou non. Du côté du bloc au pouvoir, les "droits des femmes" sont devenus un argument du maintien de l'ordre, des lois islamophobes à la politique d'incarcération des non-Blancs. Parmi les progressistes, le féminisme est une lutte parmi d'autres, qu'on cite volontiers entre I'antilibéralisme et la défense de l'environnement. A l'inverse, ce livre propose de donner toute sa portée au féminisme, de restaurer sa vocation révolutionnaire, de clarifier sa contribution à tout projet de bouleversement de l'ordre des choses. En quoi transformer la famille, la sexualité, l'organisation de la reproduction sociale et biologique, le travail domestique ou encore le travail affectif implique-t-il de révolutionner la vie quotidienne, la santé, la culture, le travail salarié, le logement, la vie collective, les allocations sociales ? Comment les apports du féminisme noir permettent-ils de repenser le dépérissement de l'Etat ? Ce recueil, regroupant des textes fondateurs du féminisme marxiste et des articles plus contemporains, est un manuel à l'usage de celles et ceux qui ne se satisfont pas de transformations partielles, mais qui entendent changer le système dans sa totalité.

Sommaire

- Introduction : Programme pour un féminisme de la totalité
- Eleanor B. Leacock : Le genre dans les sociétés égalitaires
- Matthieu Renault : Alexandra Kollontaï et le dépérissement de la famille... ou les deux verres d'eau de Lénine
- Johanna Brenner et Maria Ramas : Repenser l'oppression des femmes
- Tithi Bhattacharya : Comprendre la violence sexiste à l'époque du néolibéralisme
- Sara Farris : Les fondements politico-économiques du fémonationalisme
- Silvia Federici : Le féminisme comme mouvement antisystémique
- K. D. Griffiths et J. J. Gleeson : Kinderkommunismus. Une proposition communiste d'abolition de la famille
- Kevin Floyd : « Mères porteuses » et marchandisation des tissus organiques : une bioéconomie mondialisée
- Johanna Brenner : Sur le travail sexuel : une perspective féministe révolutionnaire
- Morgane Merteuil : Le travail du sexe contre le travail
- Peter Drucker : La fragmentation des identités LGBT à l'époque du néolibéralisme
- Gianfranco Rebucini : État intégral, bloc historique et homonationalisme en France : une analyse gramscienne des politiques des droits
- Morgane Merteuil : Le travail du sexe contre le sexe : pour une analyse matérialiste du désir
- Angela Davis : Violences sexuelles, racisme, impérialisme
Le féminisme fait souvent office de faire-valoir à tous les programmes, émancipateurs Ou non. Du côté du bloc au pouvoir, les "droits des femmes" sont devenus un argument du maintien de l'ordre, des lois islamophobes à la politique d'incarcération des non-Blancs. Parmi les progressistes, le féminisme est une lutte parmi d'autres, qu'on cite volontiers entre I'antilibéralisme et la défense de l'environnement. A l'inverse, ce livre propose de ...

FEMME ; GENRE ; révolution ; marxisme ; HISTOIRE ; FEMINISME

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Dossiers

 
Z